Skip to content
février 23, 2010 / AppleisaPro

Pourquoi Steve Jobs ne veut pas de Flash sur l’iPad,iPod Touch,et iPhone

Jobs qualifie le fait de se passer de Flash de « trivial », reléguant au rang de détail un outil omniprésent sur la Toile.

D’après Steve Jobs, la lecture de vidéos en Flash sur l’iPad ferait passer l’autonomie de la batterie de l’iPad de dix heures à 90 minutes. C’est ce qu’il a récemment déclaré dans le Wall Street Journal, tentant au passage de convaincre le quotidien new-yorkais de se passer du programme d’Adobe dans l’édition en ligne de WSJ. Gizmodo.com s’est penché sur la question.

La faute à Flash? Steve Jobs semble ne pas en douter…
Flash nuirait donc à l’autonomie de l’iPad. Quelle est la part de vérité dans cette déclaration? Disons que ce n’est pas totalement faux, mais que ce n’est certainement pas totalement vrai. Tentative d’explication.

Rhétorique à géométrie variable
Jobs semble choisir les éléments sur lesquels il base sa théorie sans avoir l’honnêteté intellectuelle de livrer tous les aspects de la question. Car si Flash et Mac ne vont pas bien ensemble, c’est surtout parce que la version 10.1 de Flash supporte l’accélération ‘hardware’ (utilisation du matériel – hardware – pour rendre plus rapide un programme – software) sur la plupart des OS (Operating System, système d’exploitation comme Windows XP ou Linux), mais pas sur Mac OS X.

Apple ne semble pas vouloir que Flash fonctionne sur OS X

En cause: Adobe ne dispose pas des API (interfaces de programmation) nécessaires à l’interopérabilité avec OS X. En clair: Apple n’est pas disposé à donner à Adobe les outils nécessaires pour adapter Flash à OS X, le système d’exploitation des ordinateurs Mac. Flash est donc lent et gourmand en puissance CPU (et donc en batterie) sur Mac.

La réduction d’autonomie pas propre au Flash
Mais la réduction de l’autonomie ne serait pas plus importante qu’avec n’importe quel autre système de visionnage vidéo, et la réduction de 85% d’autonomie évoquée par Jobs est au mieux théorique, au pire fantaisiste (et nous ne pourrons probablement pas le vérifier de toute manière). Mais le patron d’Apple ne s’arrête pas là quand il s’agit d’adapter la réalité à sa vision des choses.

L’absence de flash sur iPad, un « détail »
Car Jobs qualifie le fait de se passer de Flash de « trivial », reléguant au rang de détail un outil omniprésent sur la Toile. Bien que l’HTML5 soit prometteur, il n’est pas encore au sommet de ses capacités. Sans compter qu’il faudra des années pour que les sites Web y passent, et des années encore avant que les internautes ne cessent de se servir de navigateurs « obsolètes » pour se convertir eux aussi à l’HTML5.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Suivez-Nous :

    FACEBOOKTWITTERYOUTUBEYOUTUBEiTunes
  • Catégories

  • Articles Récent

  • février 2010
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • %d blogueurs aiment cette page :